Tout connaître sur la réduction de la superficie de la mer de glace Chamonix

Décrite comme le plus grand glacier sur le territoire français, la mer de Glace de Chamonix est actuellement menacée par le réchauffement climatique. À cause de la hausse continue de la température, elle commence à fonde de petit en petit. Bien que cette situation a déjà débuté dès le XXIe siècle, c’est durant l’hiver 2020 que tout le monde a constaté la possibilité de disparition du Mont-Blanc.

Le Mont-Blanc, le troisième plus grand glacier dans la région des Alpes

Possédant une longueur d’environ 7 kilomètres, la Mer de Glace de Chamonix se caractérise par sa superficie de 40 km2 de surface au niveau du sol. Formé par le glacier Les chaux et le glacier du Tacul, ce site touristique s’écoule sur la commune de Chamonix-Mont-Blanc, dans la vallée de l’Arve. Pour rappel, il s’agit d’une zone glaciaire d’ablation puisque l’entassement de la neige en hiver est moins important que la fonte de la mer de Glace en été. Sachez que la glace découle de la zone d’accumulation dont l’altitude est de plus de 3000 mètres.

Les explications concernant le recul de la mer de Glace Chamonix

Selon de nombreuses études réalisées par les scientifiques, la raison principale de la fonte de la mer de Glace à Chamonix est le réchauffement climatique. En effet, les températures très élevées provoquent un recul rapide du Mont-Blanc. Dans les années 70, cet endroit était encore perceptible depuis la commune de Chamonix. Depuis quelques années, il est devenu nécessaire de prendre le train vers le Montenvers pour observer la plus grande mer de Glace de France. Il faudra donc monter à plus de 1900 mètres d’altitude afin de l’apercevoir de près.

Qu’en est-il de lavenir de la mer de Glace à Chamonix ?

Avec les recherches menées depuis 2008, une estimation de l’avenir des glaciers Chamonix a été annoncée. Le résultat était que si aucune solution pour refroidir le climat n’est mise en place, le Mont-Blanc disparaîtrait après une vingtaine d’années. D’ici 2030, par exemple, il va reculer d’une distance de 500 m à 1000 m par rapport à son emplacement de 2009. Néanmoins, il ne faut pas oublier qu’il s’agit juste d’une approximation.

Visiter le Mont-Blanc avant la fonte des glaciers Chamonix

Afin de voir l’évolution de la mer de Glace à Chamonix, vous pouvez directement visiter le site et le comparer avec les images de la mer de glace avant apres. Vu que les prévisions climatiques sont inquiétantes, il est sûr que le Mont-Blanc va encore reculer de plusieurs mètres pendant plusieurs années. À cause de l’écoulement du glacier, des séracs ainsi que des crevasses se sont même formés sur les reliefs.